Biography

Holly Cole’s Brand New Live Recording...MONTREAL featuring The Holly Cole Trio

Back in the Spring of 2019, Holly Cole, in recognition and celebration of the 40th anniversary of Le Festival International de Jazz de Montreal decided to reform the original Holly Cole Trio, including David Pitch on Bass and Aaron Davis on Piano to perform live in the very intimate cabaret “Lion D’Or, during the Festival de Jazz, July 2-5. It’s been over 25 years since the band performed live as the Holly Cole Trio and these very special performances would bring back many memories of superlative Trio performances in Montreal at the old Club Soda, Spectrum and Place Des Arts. The revival performance was recorded and arranged into a new album entitled Montreal. The Holly Cole Trio recorded together under that name starting in 1986 and from 1990 -1996 made the international best-selling recordings and toured the world with Blue Christmas, Girl Talk, Blame It On My Youth and Don’t Smoke in Bed. Blame It On My Youth was responsible for the international hit recording and video of “I Can See Clearly Now”. Since that time Cole has gone on to record numerous successful solo recordings, including 2018’s HOLLY, all with Aaron Davis on piano and often with David Piltch on Bass however they never toured or played live as a unit again until the 2019 Montreal dates.

The relationship with the Festival is so special that in 2013, the Festival made Cole the 15th winner of their highly prestigious Ella Fitzgerald Award. The award is annually conferred upon “A jazz singer whose talents have had a major impact and influence on the international scene”. Holly is one of only two Canadians to ever receive this prestigious award. Other winners include Sade, Aretha Franklin, Harry Connick, Jr. and Etta James.

David Piltch, post the Trio touring became one of the most in demand bass players in the business playing live and recording with a very diverse and acclaimed group of amazing musicians including the likes of k.d. lang, Willie Nelson, Joan Baez, Bill Frisell, Bonnie Raitt, Alan Toussaint, Richard Thompson,Rambling Jack Elliott, Mose Allison, Solomon Burke, John Legend, Madeleine Peyroux, Art Pepper, Aaron Neville, T Bone Burnett, Rodney Crowell, Loudon Wainwright, Bruce Cockburn, Hal Wilner and Joe Henry. When not performing with Ms Cole, Aaron Davis exists as a wonderfully creative and eclectic composer, orchestral arranger and keyboardist.  He is music director for and collaborator with singer Measha Brueggergosman and over the years has composed of over 100 film scores, and is the winner of 3 Gemini Awards and 2 Juno Awards. He has worked as a co-writer and as arranger for a number of artists and organizations, including the San Francisco Symphony, the Finnish National Opera, National Arts Centre Orchestra, the Art Of Time Ensemble, Ed Robertson, Steven Page, Madeleine Peyroux, Alison Krauss, Natalie MacMaster, Canadian Brass, Sarah Slean and Quartetto Gelato.

When asked why Holly, David and Aaron believe the Trio to be so special they responded as follows:

Holly- “The music in all its intimacy compels you while the silence within it confronts you.”

Aaron – “The Holly Cole Trio is where you can hear a pin drop, and where anything can happen and probably will.”

David – “The Holly Cole Trio is the musical equivalent of a Surrey Ride from Halifax to Manhattan, all Chicks and Ducks in the back seat; Don't you wish it'd go on forever?”

Joining the Trio were the multi-talented Davide Direnzo on drums and percussion and John Johnson on horns and woodwinds. To say that the shows were four nights of magic an understatement and we hope you enjoy the results on the new live recording Montreal.

The first track and lyric video is a version of a show tune from Damned Yankees, titled “Whatever Lola Wants”. The musical opened on Broadway in 1955 and is a song only Holly and the guys could find and so successfully contemporize!

Holly states, “the moment I heard “Whatever Lola Wants” I knew it was perfect for us. Sexy, provocative, enigmatic and completely open to interpretation.”

BRAVO!!! ENCORE!!!

Le Holly Cole Trio en vedette sur le tout nouvel enregistrement en direct de Holly Cole, MONTREAL

Au printemps 2019, dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire du Festival international de Jazz de Montréal, Holly Cole a décidé de reformer le Holly Cole Trio, composé de David Piltch à la basse et de Aaron Davis au piano. Le trio a alors offert une performance en direct dans le très intime cabaret Lion d’Or, du 2 au 5 juillet, pendant le Festival de Jazz. Cela faisait plus de 25 ans que le groupe s’était produit en live sous le nom de Holly Cole Trio, et ces concerts spéciaux rappelaient les performances uniques du trio à Montréal, à l’ancien Club Soda, au Spectrum et à la Place des Arts. Le concert a été enregistré et se retrouve sur un nouvel album intitulé Montreal. Le Holly Cole Trio a commencé à enregistrer sous ce nom à compter de 1986, et entre 1990 et 1996, il a réalisé des enregistrements lui faisant connaître un succès à l’international et a été amené à faire le tour du monde avec Blue Christmas, Girl Talk, Blame It On My Youth et Don’t Smoke in Bed. L’album Blame It On My Youth a été suivi de l’enregistrement de l’extrait et de la vidéo de « I Can See Clearly Now », un succès de renommée internationale.

Depuis, Holly Cole a enregistré de nombreux extraits en solo ayant connu beaucoup de succès, dont l’album HOLLY en 2018, avec la participation d’Aaron Davis au piano et de David Piltch à la basse. Le trio n’a toutefois plus fait de tournée ni offert de concerts en direct, jusqu’aux concerts de l’album Montreal en 2019. La relation d’Holly Cole avec le Festival de Jazz est si spéciale qu’en 2013, celui-ci l’a désignée 15e gagnante du très prestigieux prix Ella-Fitzgerald. Le prix récompense « une chanteuse ou un chanteur au talent remarquable qui a eu un impact et une influence majeure sur la scène internationale ». Holly est l’une des deux seuls Canadiens à avoir reçu ce prix prestigieux. Parmi les autres gagnants, citons Sade, Aretha Franklin, Harry Connick Jr. et Etta James.

Après la tournée du trio, David Piltch devint l’un des bassistes les plus convoités de l’industrie tant pour des performances en direct que pour des enregistrements, avec des musiciens acclamés de tous les horizons tels que k.d. lang, Willie Nelson, Joan Baez, Bill Frisell, Bonnie Raitt, Alan Toussaint, Richard Thompson, Rambling Jack Elliott, Mose Allison, Soloman Burke, John Legend, Madeleine Peyroux, Art Pepper, Aaron Neville, T Bone Burnett, Rodney Crowell, Loudon Wainwright, Bruce Cockburn, Hal Wilner et Joe Henry. Lorsqu’il n’est pas en train de collaborer avec Holly Cole, Aaron Davis est un compositeur, un arrangeur et un claviériste créatif et éclectique. Il est le directeur musical de la chanteuse Measha Brueggergosman, avec qui il collabore. Il a composé au cours des années plus de 100 trames sonores de films et est récipiendaire de 3 prix Gémeaux et de 2 prix Juno. Il a travaillé à titre de coauteur et d’arrangeur pour de nombreux artistes et organisations, dont L’Orchestre symphonique de San Francisco, l’Opéra national de Finlande, l’Orchestre du Centre national des Arts, l’Art Of Time Ensemble, Ed Robertson, Steven Page, Madeleine Peyroux, Alison Krauss, Natalie MacMaster, le Canadian Brass, Sarah Slean et Quartetto Gelato.

Lorsqu’on demande à Holly, à David et à Aaron en quoi le trio était si spécial pour eux, voici ce qu’ils répondent :

Holly : « Notre musique, dans tout ce qu’elle a de plus intime, pousse à aller de l’avant, alors que les silences qu’elle contient nous placent face à nous-même. »

Aaron : « Le Holly Cole Trio, c’est l’endroit où entendre une mouche voler, et où tout peut arriver, et arrivera. »

David : « Le Holly Cole Trio, c’est l’équivalent musical du trajet entre Halifax et Manhattan, avec un siège arrière bordé de poulets et de canards; vous ne voudrez jamais que ça s’arrête! »

Se sont joints au trio le musicien aux multiples talents Davide Direnzo à la batterie et aux percussions, et John Johnson au cor et aux bois. De dire que les quatre soirées de concert furent de la pure magie serait un euphémisme, et nous espérons sincèrement que vous en apprécierez le résultat sur le nouvel enregistrement Montreal.

Le premier extrait et la vidéo lyrique sont une version d’une chanson de Damned Yankees intitulée « Whatever Lola Wants ». La vidéo prend place à Broadway, en 1955; le trio a mis la main sur cette chanson et l’a habilement adaptée au goût du jour!

Pour reprendre les mots d’Holly : « quand j’ai entendu « Whatever Lola Wants », j’ai tout de suite su que c’était ce qu’il nous fallait. Une chanson sexy, provocatrice, énigmatique, qui laisse totalement place à l’interprétation. »

BRAVO!!! ENCORE!!!